IRP TRACS : Transatlantic Cultures. Cultural Histories of the Atlantic World (18th-21st Centuries)

IRP TRACS entre le Centre de recherche et de documentation des Amériques – CREDA UMR 7227 et la Faculté de Philosophie, Lettres et Sciences Humaines (FFLCH) Université de São Paulo

Programme scientifique concis

Ce projet vise à développer et pérenniser la plateforme Transatlantic Cultures, qui met en œuvre une histoire culturelle connectée de l’espace atlantique, en proposant une forme éditoriale innovante grâce aux nouveaux outils et supports numériques, afin d’en faire une référence pour l’édition numérique en full open access à l’échelle nationale et internationale. Il poursuit trois objectifs principaux : structuration d’équipe, mise aux normes des pratiques éditoriales et changement d’échelle en vue d’un déploiement international accru. Il articule recherche en SHS (histoire culturelle et humanités numériques), édition (création de nouveaux contenus et réorganisation de la gouvernance) et sciences du numérique (pérennisation/interopérabilité des données et diminution de l’empreinte écologique). Reposant sur un historique de coopération entre les équipes impliquées datant d’une quinzaine d’années, il vise également à contribuer à la consolidation des liens en sciences humaines et sociales entre la France et le Brésil, dans le contexte de la création d’un International Research Center du CNRS à São Paulo. 

Complémentarité des équipes

Côté français, le CREDA UMR 7227 est un laboratoire américaniste reconnu dont la pluridisciplinarité est pleinement en phase avec l’un des partis pris forts du projet TRACS et qui a mis l’accent, depuis le milieu des années 2000, sur l’importance des circulations entre les mondes américains et le reste du monde. En outre, le CREDA copilote depuis plus d’un demi-siècle les Editions de l’IHEAL (deux revues, Cahiers des Amériques latines et Confins. Revue franco-brésilienne de géographie ; trois collections d’ouvrages, « Travaux & Mémoires », « Chrysalides » et « Colectivo ») et dispose d’une longue expérience en matière d’édition en SHS. Depuis sa création il y a une trentaine d’années, le CHCSC s’est imposé comme l’un des pôles majeurs de l’histoire culturelle en France et développe, comme le CREDA, des lignes de recherche transnationales. Le L3i dispose d’une expertise internationalement reconnue dans les humanités numériques, notamment au travers d’ambitieux de projets de recherche financé, et a une tradition ancienne de collaboration avec les SHS. Enfin, les MSH s’affirment depuis plusieurs années comme des centres de ressources essentiels pour l’édition numérique et la science ouverte.

L’Université de São Paulo est l’un des trois plus importants pôles de production des savoirs scientifiques en Amérique latine. Les trois départements réunis dans cet IRP, qui ont déjà développé des coopérations entre eux, complètent l’approche pluridisciplinaire de TRACS.

Rappel du contexte de la coopération et des relations existantes

La plateforme TRACS est née sur la base d’un projet de recherche collaboratif international financé par l’ANR (France) et la FAPESP (Brésil) entre 2016 et 2021, piloté scientifiquement par Anaïs Fléchet (UVSQ) et Gabriela Pellegrino Soares (USP) en tant que responsables scientifiques principales, ainsi que par Olivier Compagnon (Sorbonne Nouvelle/CREDA UMR 7227) en tant que responsable scientifique secondaire. Le projet a également reçu le soutien de nombreuses institutions parmi lesquelles l’Institut des Amériques, le Fonds France-Berkeley, la MSH Paris-Saclay, l’IDEX Paris Saclay et la Bibliothèque nationale de France. Il a bénéficié d’une aide de l’ANR de 239 816 euros pour un coût global estimé de 592 714 euros pour la période 2016-2021 (en tenant compte de la variation des taux de change du dollar et du real brésilien).

L’équipe qui constitue le socle de TRACS depuis 2016 a toutefois vu le jour antérieurement, dans le cadre d’un projet USP/COFECUB intitulé « Exercícios de história cultural conectada: caminhos cruzados entre Brasil, América Latina e França » qui, entre 2011 et 2014, a été piloté par Marcos Napolitano (USP) côté brésilien et Luiz Felipe de Alencastro (2011-2012) puis Olivier Compagnon (2013-2014) côté français. Ce projet, d’où ont découlé plusieurs colloques et publications, a servi d’incubateur à la plateforme TRACS et a donné lieu à diverses circulations étudiantes et enseignantes du début des années 2010 jusqu’à aujourd’hui (invitations de Marcos Napolitano et de Gabriela Pellegrino Soares comme chercheurs invités au CREDA, invitation d’Anaïs Fléchet et d’Olivier Compagnon comme professeurs invités à l’USP, accueil de Luiz Ancona — doctorant de l’USP — et de Gabriela Pellegrino Soares au CHCSC en 2023, etc.), ainsi qu’à deux cotutelles de thèse entre le CREDA et l’USP (Mélanie Toulhoat, Flores Giorgini).

Résultats attendus du projet

  • Recherche : approfondissement des connaissances sur l’histoire atlantique et sur l’histoire de la mondialisation culturelle contemporaine ; développement informatique de nouveaux outils de visualisation et d’intégration des médias à l’édition numérique
  • Édition : développement de nouvelles modalités d’écriture scientifique et de nouvelles pratiques éditoriales en science ouverte, avec les humanités numériques.
  • Formation : consolidation des échanges transatlantiques de chercheurs et d’étudiants ; cotutelles France-Brésil ; formation d’étudiants aux humanités numériques et aux enjeux de la science ouverte
  • Dissémination : mise à disposition de contenus à destination des enseignants du primaire et du secondaire et diffusion de la plateforme vers un large public.
  • Structuration : consolidation des liens entre partenaires français et partenaires brésiliens dans le cadre de l’International Research Center de São Paulo.

Perspectives industrielles ou attendues du projet

Présentation d’un projet ERC à la fin de l’IRP

Avantages attendus de la collaboration pour le/les laboratoire(s) français

  • Complémentarité disciplinaire
  • Essor des réseaux latino-américains
  • Importance des réseaux de l’USP avec les universités africaines

Apports dans le projet du/des laboratoire(s) français

  • Savoir-faire dans l’édition numérique et la science ouverte
  • Expériences reconnues en recherche fondamentale de trois laboratoires de référence
  • Liens préalablement établis avec l’espace de recherche européen et étatsunien
  • Expérience des montages de projet

Apports dans le projet du/des laboratoire(s) étrangers

  • Edition en portugais et ouverture accrue sur l’espace lusophone
  • Expérience des Écoles d’été
  • Expérience dans les actions de formation à destination des enseignants du secondaire


    Participants

    • Olivier Compagnon, Coordinator France
    • Gabriela Pellegrino Soares , Coordinator Brazil