IRP SARAVA : Drivers of past changes in South Atlantic Circulation and tropical South American climate

IRP SARAVA, Drivers of past changes in South Atlantic Circulation and tropical South American climate entre LOCEAN (UMR7159 CNRS, MNHN, IRD) (Ioanna Bouloubassi) et l’Université Fédérale de Fluminense (Ana Luiza Albuquerque)

Description scientifique

Seul bassin transportant de la chaleur vers l’hémisphère Nord, l’Atlantique Sud joue un rôle unique dans le bilan thermique global de notre planète. Dans sa partie ouest, le long de la marge brésilienne, la redistribution de la chaleur, à travers les courants du nord du Brésil, peut moduler la force de la circulation méridienne atlantique de renversement (AMOC), qui est un contrôle primordial dans les fluctuations rapides du climat de la Terre. À l’échelle régionale, la redistribution de la chaleur et les gradients inter-hémisphériques de température affectent les précipitations au Brésil et peuvent générer des conditions anormalement humides ou sèches sur diverses échelles de temps, en modifiant le lieu de la zone de convergence intertropicale (ITCZ) et/ou la circulation de la mousson sud-américaine.
L’IRP SARAVA, a comme objectif scientifique de documenter et d’évaluer les interactions complexes entre la variabilité océanique dans l’Atlantique Sud-Ouest, l’intensité de la circulation méridienne de retournement Atlantique (AMOC) et le régime des précipitations sur le continent adjacent, ainsi que d’appréhender les mécanismes et forçages en jeu.

SARAVA s’intéresse à diverses échelles de temps allant de l’orbital au millénaire et au centennal et cible les périodes chaudes du passé (interglaciaires). Le projet propose une approche intégrée qui associe reconstructions paléoclimatiques multi-proxy, impliquant divers champs d’expertise, et simulations numériques. La problématique scientifique est d’importance tant pour le climat global (e.g. AMOC) que régional (impact sur le régime des précipitations et les écosystèmes). A partir d’un ensemble des carottes sédimentaires marines collectées le long de la marge brésilienne et de l’analyse fine des traceurs (paleoproxies) climatiques multiples les travaux scientifiques de SARAVÁ reconstruiront la variabilité passée des températures océaniques, les gradients thermiques cross-équatoriaux, les changements de structure des masses d’eau océaniques. En parallèle la variabilité des précipitations continentales et de la végétation seront reconstruites. Les interactions entre la circulation en ’Atlantique SO et la circulation globale en Atlantique pourront être ainsi évaluées, ainsi que les échanges inter-hémisphériques de chaleur et leur impact sur le climat global, ainsi que sur l’hydrologie et les écosystèmes en Amérique de Sud tropicale. Les données paléoproxy seront comparées avec les sorties de simulations climatiques réalisées avec des modèles du Système Terre (e.g. IPSL-CM, NCAR), des modèles climatiques régionaux afin de tester des hypothèses de mécanismes, de forçages et rétroactions mis en jeu.
Durant sa durée SARAVÁ organisera et soutiendra : a) des ateliers (workshops) annuels (France 2023, 2025 ; Brésil 2024, 2026); b) la participation à la campagne océanographique conjointe AMARYLLIS en 2023 à bord du N/R Marion Dufresne ; c) des sessions spéciales dans des conférences internationales (2025, 2027) ; d) un atelier international sur la paléoocéanographie tropicale de l’Atlantique Sud et le paléoclimat sud-américain (2026 ou 2027) ; e) une université d’été pour laquelle nous envisageons le soutien des programmes doctoraux des universités participantes. L’IRP soutiendra la recherche doctorale en cotutelle, les échanges et la mobilité des doctorants et des scientifiques. La recherche proprement dite sera financée par des projets scientifiques co-développés et des demandes de subventions qui sont ou seront soumises aux agences nationales et internationales.

    Participants

    • Ioanna Bouloubassi, Coordinator France
    • Ana Luiza Albuquerque, Coordinator Brazil