IRN HITAL : Histoire transatlantique des anthropologies d’Amérique latine

IRN Hital entre l’UMR8177 Laboratoire d’Anthropologie Politique – approches interdisciplinaires et critiques des mondes contemporains et l’Instituto de investigaciones de la facultad de ciencias sociales-UCA

https://heritages.cyu.fr/version-francaise/programmes-scientifiques/irn-ital

Partenaires français du projet :

Nom de la coordinatrice : Christine Lauriere
Mail : christine.lauriere@cnrs.fr
UMR8177 Laboratoire d’Anthropologie Politique – approches interdisciplinaires et critiques des mondes contemporains
Institut CNRS : INSHS

Partenaire(s) étranger(s) :

Pays concerné(s) : Argentine, Brésil, Bolivie, Colombie, Portugal
Nom du coordinateur : Diego Villar
Instituto de investigaciones de la facultad de ciencias sociales-UCA

Autres organismes et laboratoires : Departamento de Antropologia, Faculdade de Filosofia, Letras e Ciências Humanas-USP(Sao Paulo, Brésil) Departamento de Antropologia, Instituto de Filosofia e Ciências Humanas-UNICAMP (Campinas, Brésil) Laboratorio de Pesquisas em etnicidade, cultura e desenvolvimento (LACED) Departamento de Antropologia/Museu Nacional-UFRJ (Rio de Janeiro, Brésil) Museo de Historia-UAGRM (Santa Cruz de la Sierra, Bolivie) Grupo de investigación Antropología e Historia de la Antropología en América Latina (Bogota, Colombie) Centro em Rede de Investigação e Antropologia (CRIA), Fundação para a Ciência e a Tecnologia; departamento de antropologia, Faculdade de Ciências Sociais e Humanas (Lisbonne, Portugal)

Programme scientifique :

Le projet HITAL s’inscrit dans le cadre des recherches menées dans Bérose – Encyclopédie Internationale en ligne des histoires de l’anthropologie. Bérose est un projet collectif, d’envergure mondiale, revendiquant une pratique et une écriture renouvelée de l’histoire de l’anthropologie, dans le sillage des World Anthropologies, mouvement né en Amérique latine à la fin du XXe siècle. L’ambition scientifique d’HITAL est de produire une histoire transatlantique (XIXe-XXe siècles) de l’ethnographie et de l’anthropologie dans plusieurs pays sud-américains : Argentine, Bolivie, Brésil, Colombie, avec une dimension comparatiste s’intéressant à toute l’Amérique latine et l’aire caribéenne. Loin d’être une caractéristique nouvelle de l’anthropologie, cette attention à l’internationalisation de la discipline permet de redécouvrir sur un temps long les dialogues intellectuels du passé et les circuits, complexes, des savoirs, théories et objets ethnographiques, entre l’Amérique et l’Europe. La fabrication des savoirs anthropologiques en Amérique latine fut, est, autant le fait d’anthropologues étrangers à cette région du monde (en majorité européens) que d’anthropologues nationaux. L’enjeu principal est de contribuer à la pluralisation de l’histoire de l’anthropologie, à la reconnaissance et à la compréhension de la variété de ses acteurs, enjeux, pratiques, débats, institutions, significations, fonctions et rôles scientifiques, sociaux et politiques. Une attention particulière sera prêtée aux ancêtres exclus et aux ethnographes non professionnels, aux interlocuteurs sur le terrain, aux communautés autochtones historiquement liées aux projets ethnographiques. Tous les partenaires de l’IRH HITAL collaborent à l’encyclopédie Bérose : ils sont soit des membres du comité éditorial soit des auteurs ayant publié dans Bérose.

Complémentarité des équipes :

Ce sont des départements universitaires d’anthropologie, des centres de recherche dépendant de l’équivalent du CNRS à l’étranger, ou des institutions de recherche d’envergure nationale
Rappel du contexte de la coopération et des relations existantes
Des relations scientifiques préexistent avec tous les partenaires. La coordinatrice, Christine Laurière, les connait tous personnellement pour avoir travaillé avec eux en France, en Colombie, dans le cadre de colloques ou de publications communes. Tous les membres font partie du comité éditorial de Bérose ou ont publié dans Bérose, encyclopédie internationale des histoires de l’anthropologie dont Christine Laurière est codirectrice.

Résultats attendus du projet :

Le projet s’inscrit en anthropologie et en histoire des sciences humaines et sociales. Il s’agit d’avoir une meilleure connaissance et compréhension de l’histoire et de la nature des anthropologies latino-américaines, de les explorer dans des facettes qui gardent une actualité scientifique aujourd’hui (place des communautés amérindiennes et afro-descendantes, anthropologie collaborative, anthropologie indigène, musées communautaires et musées d’anthropologie, rapport de l’anthropologie au projet de construction nationale, etc.)

Avantages attendus de la collaboration pour le/les laboratoire(s) français :

Tous les résultats des journées d’études, ateliers et colloques feront l’objet de publications (français, espagnol, portugais) dans l’encyclopédie en ligne Bérose et accroitront le rayonnement scientifique international de l’encyclopédie mais aussi des deux UMR concernées en leur permettant de renforcer leurs liens avec des institutions scientifiques latino-américaines.


    Participants

    • Christine Lauriere, Coordinator France
    • Diego Villar , Coordinator Argentina