[:fr]Mars – Décembre 2020 [:]

[:fr]

Mars 2020

En Argentine, le président Alberto Fernandez a décrété l’isolement préventif, social et obligatoire depuis le vendredi 20 mars.

Après une phase de “flexibilisation” qui avait été initiée dans une grande partie du pays, le vendredi 6 novembre, le président a annoncé la treizième prolongation de la quarantaine qui se poursuivra au moins jusqu’au 29 novembre 2020, suite à une augmentation du nombre de cas dans les dernières semaines. Cette quarantaine est appliquée dans les départements de 10 provinces. Pour la première fois depuis mars, la zone métropolitaine de Buenos Aires sort du confinement total pour passer dans la phase de « distanciation sociale ».

En Argentine il faut distinguer deux régimes :

  •   Celui de l’Aislamiento Social (correspondant à la quarantaine pour la majeure partie du pays)  défini comme suit : « Afin de protéger la santé publique contre la propagation du nouveau coronavirus, il a été stipulé que toutes les personnes vivant, ou résidant temporairement, dans les juridictions où cette réglementation est en vigueur doivent rester dans leur domicile habituel, avec seulement un déplacement minimal et indispensable pour faire des provisions de produits de nettoyage, de médicaments et de nourriture. » (Source gouv Argentine)
  •   Celui du Distanciamento Social (correspondant à la distanciation sociales pour les 6 provinces non-concernées par la quarantaine) défini comme suit : « L’objectif de la « distanciation sociale, préventive et obligatoire » sera le rétablissement du plus haut degré possible de normalité en termes de fonctionnement économique et social, mais avec toute l’attention et les garanties nécessaires, et en maintenant une surveillance constante de l’évolution épidémiologique pour garantir un contrôle efficace de la situation » (Source gouv Argentine)

Octobre 2020

Les provinces en quarantaine (Aislamento Social) jusqu’au 29 novembre sont : Buenos Aires, Chubut, Neuquén, Río Negro, San Juan, San Luis, Santa Cruz, Santa Fe, Santiago del Estero y Tierra del Fuego.

Depuis le 17 mars 2020, l’Argentine avait arrêté les liaisons aériennes avec les pays les plus touchés par le virus et depuis le 26 mars toutes les frontières argentines étaient fermées. Depuis le 1er septembre, des vols internationaux exceptionnels ont repris entre l’Argentine et certaines villes (Rio de Janeiro, Santiago, Madrid, etc…), en laissant la responsabilité au voyageur de savoir s’il pourra entrer dans le pays concerné.

Novembre 2020

Depuis le 1er novembre l’Argentine a rouvert ses frontières aériennes après sept mois de fermeture en raison des mesures sanitaires prises pour lutter contre le covid-19. Les frontières sont ouvertes aux brésiliens, chiliens, boliviens, paraguayens et uruguayens. L’arrivée en Argentine se fera avec des mesures strictes : distanciation sociale, port du masque, mesure de température, et présentation d’un test Covid-19 négatif de moins de 72h.

Le chef de cabinet des ministres de la province de Buenos Aires, Carlos Bianco, a déclaré mercredi (28) que la province de Buenos Aires mettait en place « la logistique pour une campagne de vaccination de masse » contre le coronavirus. Le président argentin, Alberto Fernandez a déclaré que le vaccin russe devrait être disponible en décembre.

Le président Alberto Fernández a expliqué les détails du « plan de vaccination » contre le coronavirus que l’Argentine appliquera dans les semaines à venir, qui impliquera dans un premier temps ceux produits par les laboratoires Pfizer avec BioNTech et le Spoutnik, de Russie. L’objectif fixé par le président est qu’entre janvier et mars « entre 10 et 15 millions de personnes » soient vaccinées.

[:]

Partager cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn

Articles similaires