[:fr]Août- Décembre 2020 [:]

[:fr]

Août 2020

Le Brésil est le seul pays de la zone dont le gouvernement n’a pas de positionnement clair. À noter qu’en plus de la crise sanitaire et économique, le Brésil doit également faire face à une crise politique liée aux agissements et déclarations de son président Jair Bolsonaro (limogeage du ministre de la santé le 16 avril, démission du ministre de la justice le 24 avril, démission du nouveau ministre de la santé le 15 mai, 1 mois après sa prise de fonction).

Les mesures pour contrer le coronavirus sont principalement prises par les municipalités et les gouvernements d’États qui ont pris des mesures assez tôt (17 mars pour l’État de São Paulo et Rio de Janeiro par exemple) de distanciations sociales, réduction des transports, fermetures des commerces non-essentiels etc… Aujourd’hui les États et les municipalités flexibilisent de plus en plus leurs mesures.

Le président Jair Bolsonaro, s’est à plusieurs reprises exprimé contre confinement afin de “maintenir l’économie”. Le 16 avril il a limogé son ministre de la santé Luiz Henrique Mandetta après que celui-ci ait pris, à plusieurs reprises, position contre son président (il était en faveur du confinement et émettait des réserves quant à l’utilisation de la chloroquine pour soigner les patients du Covid-19). Le nouveau ministre Nelson Teich, qui avait pris ses fonctions le 16 avril, a également démissionné le 15 mai 2020 suite à ses divergences avec le président. Le général Eduardo Pazuello est devenu le ministre de la santé par intérim, il se dit lui-même “laïc” concernant les questions de santé.

À noter que depuis le vendredi 5 juin, un nouveau format de comptage a été adopté et le ministère a modifié la manière dont les indicateurs sont diffusés, ne présentant plus certaines données consolidées.

Le bulletin quotidien du ministère https://covid.saude.gov.br/ est maintenant publié vers 22 heures. Initialement cette divulgation avait lieu à 17 heures, puis à 19 heures. Ce décalage ne permet notamment plus de diffuser les informations dans les journaux télévisés brésiliens du soir.

Un consortium entre les principaux services de presse brésiliens : G1, O Globo, Extra, O Estado de S. Paulo, Folha de S.Paulo e UOL a été mis en place pour récupérer les chiffres de contamination et décès liés au Covid-19 et informer la population. Ces chiffres sont légèrement supérieurs à ceux annoncés par le ministère.

Le Brésil a rouvert mercredi 29 juillet ses frontières aux étrangers arrivant par voie aérienne, selon un décret publié au Journal officiel, une mesure qui vise à relancer l’industrie touristique brésilienne dévastée par la pandémie de coronavirus.

Deux vaccins covid-19 sont actuellement testés au Brésil : celui de l’université d’Oxford, au Royaume-Uni, développé en partenariat avec le laboratoire pharmaceutique AstraZeneca ; et CoronaVac, un travail conjoint de la société chinoise Sinovac Biotech et de l’Instituto Butantan, à São Paulo.

Septembre 2020

Le gouvernement du Paraguay a approuvé le mardi 22 septembre le protocole sanitaire pour la réouverture partielle de la frontière terrestre avec le Brésil.

Avec des milliers de volontaires, le pays de 212 millions d’habitants mène des tests en phase 3 – l’ultime avant l’homologation – des vaccins contre la covid-19. Le vaccin CoronaVac du laboratoire chinois Sinovac Biotech est notamment soutenu par le gouvernement de São Paulo, João Doria, grand adversaire politique de Jair Bolsonaro. L’Institut Butantan, l’un des principaux centres de recherche médicale au Brésil, va produire jusqu’à 100 millions de doses de vaccin covid-19 par an, a déclaré lundi le gouverneur de São Paulo, Joao Doria.

Octobre 2020

Dix États ont présenté une moyenne mobile de décès en augmentation sur la dernière semaine :  Rio Grande do Sul, Santa Catarina, Espírito Santo, Rio de Janeiro, Minas Gerais, São Paulo, Goiânia, Mato Amapá et Roraima.

Décembre 2020

Le gouvernement de São Paulo a annoncé que la vaccination contre le covid-19 dans l’État de São Paulo commencerait le 25 janvier. Dans une première phase, 9 millions de professionnels de santé et de personnes âgées seront vaccinés.

[:]

Partager cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn

Articles similaires